BRUXELLES DEMAIN

Bruxelles Demain est votre fenêtre sur le Vlaams Belang à Bruxelles.

dans ce numéro

 

La justice tranche: le centre Fedasil de Molenbeek est illégal

Nous avons déjà évoqué cette question dans le dernier Bruxelles Demain (en page 5). Il y a du neuf. En effet, après les protestations répétées des riverains et la distribution de tracts d’information dans le quartier par le Vlaams Belang, la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, Cathérine Moureaux (PS) avait agi en initiant une action en justice contre Fedasil pour non-respect d’une série d’obligations urbanistiques. La Justice vient de trancher et celle-ci considère que les conditions que devait remplir Fedasil pour ouvrir un centre d’asile dans l’ancienne maison de repos de l’avenue Sebrechts ne sont pas remplies. La fermeture immédiate du centre s’impose donc.

Good Move... Good chaos !

Ce 16 août, en pleine période des vacances d’été, la ville de Bruxelles mettra en place un certain nombre de mesures d’envergure qui s’inscrivent dans le cadre du Plan régional de mobilité «Good Move». Il s’agit d’une approche à grande échelle de la mobilité dans le Pentagone, avec pour objectif de créer un centre-ville sans voitures. Cependant, tous les Bruxellois ne semblent pas être conscients des conséquences d’un changement d’une telle ampleur. Garder le trafic de transit hors du centre, c’est un peu comme balayer la poussière sous le tapis… on ne la voit plus, mais elle est bien là!

Qui sont les jeunes bruxellois ?

Nous sommes nombreux à sourire ou à tempêter lorsque nos médias francophones évoquent «des jeunes Bruxellois» qui mettent la pagaille sur les plages du littoral ou dans les domaines récréatifs. Immédiatement les Bruxellois autochtones comprennent de qui il s’agit en réalité. Mais, soyons de bon compte, les médias néerlandophones ne sont pas en reste, avec cette nuance tout de même qu’ils n’hésitent pas à souligner les origines ethniques de cette jeunesse «bruxelloise» turbulente voire carrément violente. Ajoutons tout de suite à ceci que le monde politique procède de la même façon. En réalité, il n’y a que le Vlaams Belang qui ose appeler un chat un chat et un emmerdeur marocain un emmerdeur marocain, jeune ou moins jeune.

BRUXELLES DEMAIN

Bruxelles conserve un énorme potentiel qui n’est malheureusement pas valorisé. Il faut opérer un changement radical. Le Vlaams Belang est le seul parti politique qui ose identifier clairement les problèmes et leur donner un nom et qui formule des propositions réalisables et finançables. Nous ne nous laissons pas guider par la pensée politiquement correcte, notre seul guide est le bon sens. C’est ce qui nous motive à agir, main dans la main avec tous les Bruxellois de bonne volonté. Bruxelles Demain est votre fenêtre sur le Vlaams Belang dans notre ville.

bientôt dans votre boîte aux lettres

Bruxelles Demain est un trimestriel • 100% gratuit

1
2
3